Le jeun intermittent et moi Article

27
Oct 2019

Un atout santé et légèreté.

 

Le jeun a fait ses preuves depuis quelques années. La médecine reconnait que jeûner,régulièrement une fois par semaine, éloigne le cancer.

Je suis issue d’une famille où la nourriture tourne autour de la vitalité et de la force. Manger de tout et en bonne quantité nous permettrait de gagner en force !

J’ai eu depuis toute petite, des épisodes de maux de ventre régulier et le dégoût de certains aliments notamment la viande.

L’alimentation pendant mon adolescence était un souci majeur, je ne mangeais que très peu.

Ensuite ça été plutôt le contraire pendant ma grossesse j’ai prix 20 kilos et j’ai fini par être limite obèse car après la grossesse j’ai fais une dépression, burn out et je me vengeais sur le sucre !

 Après un gros travail sur ce point là, j’ai réussi à réguler mon addiction et je ne suis plus actuellement boulimique car j’ai trouvé une solution!

Je me posais beaucoup de questions sur l’alimentation, je me demandais à quoi bon manger … vu que je n’étais jamais satisfaite, douloureuse car j’avais mangé les aliments qui me brûlaient l’estomac. J’ai eu de nombreuses consultations en diet, en différentes médecines qui disaient tout et son contraire. Ce qui ne suffisait pas à me trouver dans toutes ces questions autour de l’alimentation. 

Et puis Noël arrivait et là ce fut le drame ! J’ai finalement eu un dégoût du trop …. 

J’ai réduit les quantités sans me priver. J’ai juste écouté mon coeur et mon corps qui avait une envie raisonnable. Je n’ai pas laissé le manque, le vide me gagner. 

J’ai pris mon temps, observé les aliments… c’était comme si j’étais en méditation alimentaire. J’ai donné à mon corps le meilleur et j’ai pris beaucoup de plaisir à agir devant un repas de façon complètement sereine. 

Le 24 décembre je mangeais plutôt bien pour un soir, j’ai très bien dormi alors que d’habitude j’étais nauséeuse. 

Le 25 matin, je n’ai pas petit déjeuner et le midi j’ai recommencé à manger à mon rythme, sans partir dans des excès. 

Les repas ont durés trois jours et pendant ces trois jours le lendemain matin je ne mangeais pas. 

J’ai sans le savoir commencé le jeun intermittent. 

Depuis ces jours ci je pratique régulièrement le jeun alternatif, voir quasi tous les jours, sauf un dimanche par ci par là où je m’octroie un petit déjeuner.

Qu’est ce que le jeun alternatif (ou intermittent) en clair ? 

Ce type d’alimentation consiste à alterner entre des périodes de jeûne plus ou moins longues et des périodes de prise alimentaire.

Bien plus souple et accessible que le jeûne strict qui n’autorise aucune prise alimentaire, le jeûne intermittent permet de profiter des mêmes avantages sur la santé.

Il existe différentes manières de pratiquer le jeûne intermittent :

-le mien c’est de rester à jeun pendant environ 16 h d’affilé. 

-Un dîner léger, un sommeil apaisé et qui dépense beaucoup de calories, et un petit déjeuner sucré éliminé. 

-Un déjeuner vers 12H- 13H.

une introduction de beaucoup d’eau et de thé pour drainer, détoxifier mon corps.  

Les bienfaits pour moi :

pour moi, la raison principale c’est de mettre mon estomac au repos et de réduire grandement mes brûlures.

-arrêter complètement mes fringales car plus de sucre dès mon premier repas. La première prise de sucre lors du petit déj le matin est fatale, elle fait rentrer le corps en hypoglycémie régulière dans la journée.

je me sens légère et plus concentrée. Je me sens plus joyeuse aussi. 

Certains utilisent le jeun intermittent pour mincir, je ne pense pas que ce soit la solution, bien que je n’ai plus du tout d’écart de poids (je n’ai pas mincis grâce au jeun mais plutôt à une activité sportive régulière et une bonne alimentation à côté). 

Je pense que le jeun intermittent est très confortable et rend heureux. C’est bien une raison de l’adopter avant de penser à mincir. 

 

Les principaux atouts du jeun :

  • Diminue la production d’insuline et le stockage des graisses et du sucre dans l’organisme
  • Stimule le déstockage des graisses 
  • Meilleur contrôle des sensations alimentaires 
  • Stimule la sécrétion de l’hormone de croissance
  • Améliore la performance physique et intellectuelle et diminue le temps de récupération 
  • Favorise la régénération cellulaire 
  • Permet le nettoyage de l’organisme et stimule l’autophagie ou fonction d’auto-nettoyage de l’organisme par ses propres cellules 
  • Diminue l’oxydation cellulaire et le vieillissement prématuré des cellules 
  • Prévient le surpoids et certaines pathologies associées : maladies cardiovasculaires, diabète, etc.

 

Le jeun intermittent permet de repousser l’oxydation cellulaire. C’est à dire qu’elle repousse le vieillissement des cellules et donc en raccourci éloigne le cancer ! Nous ne donnons plus à manger aux cellules cancéreuses …

Bon c’est un peu raccourci mais j’ai beaucoup aimé cette image et voyant mon corps régénéré, souple, léger et heureux … Je ne peux faire que le parallèle avec toutes ces études des scientifiques qui prône le jeûne !

Associé au jeun intermittent, je me masse le ventre tous les jours avec le Chi Nei Tsang, je parle à mon ventre et il me le rend bien.

Mon corps est mon allié et je suis à son écoute !

Claire

ABOUT THE AUTHOR

Claire
Accompagnante mieux-être à Angers Hypnose, massages et formations massages

Laissez un commentaire